SOUVNANS

Jazz créole et chants spirituels des Caraïbes

Un répertoire né de la rencontre d’un quartet de musiciens traditionnels issu de la compagnie Rara Woulib (chants sacrés afro-caribéens, percussions, conques, vaksins…) et d’un quartet de jazz. Entre concert et cérémonie, une création entraînant le public  sur le fil d’un voyage passant par Port-au-Prince en Haïti, Santiago de Cuba et la Nouvelle-Orléans.

Souvnans et 40 choristes de la chorale Afrimayé sur la scène nationale de Chateauvallon, le 20 Novembre 2021, première étape de création.

Nouvelle création 2022, "toundé" (titre provisoire)

Le prénom Yoruba «Toundé» signifie «celui qui est revenu». Plutôt que d’évoquer la réincarnation, il fait référence au fait que nous sommes la prolongation vivante de nos ancêtres.

Souvnans souhaite explorer pour sa nouvelle création les chants, la musique funéraire présents à Haïti, Cuba, et la Nouvelle-Orleans. Chercher en quoi ils resonnent entre eux, et pour nous.

Ils viennent interroger la place du culte de nos ancêtres dans notre spiritualité, notre manière de faire du rite, nos représentations du deuil, la standardisation de nos rituels funéraires...

La relation entre les morts et les vivants dans les Caraïbes est aussi intense qu’automatique. Elle est faite d’un mélange de symbolisme, de mythe et de légende, de croyance et de rituel. Elle imprègne la vie, et participe au double univers du réel et du surnaturel. De la même façon étrange et contemporaine, nous sommes nombreux à ne pas avoir effacé de nos contacts, téléphone ou Facebook, des personnes disparues…

 

Nous voulons tendre vers un concert joyeux et cathartique, ou nous pourrions collectivement déposer un instant nos pertes, nos deuils, nos regrets, pour célébrer ensemble les vivants et les morts. Nous souhaitons développer l’écriture, l’adaptation de nos concerts in situ, en collaboration avec des chorales, Afrimayé, ou une chorale locale, ou en mêlant les deux.

Cela permet une grande diversité de rapports au public, une grande liberté de formes, un concert qui se transforme, tantôt sur scène, tantôt parmi le public, tantôt acoustique ou sonorisé, déambulatoire ou s’arrêtant le temps d’un morceau.

Cela vient répondre à notre envie de spectacles impliquant une grande porosité entre public et artistes. Un spectacle dont l’on fait partie.

 

 

Alexandra Satger (direction artistique, chant, percussion), Wilda Philippe (chant), Pierre Mougne (chant), Olivier Boyer (percussions, chant), Wim Welker (guitares, cavaquinho, choeur), Sylvain Terminiello (contrebasse, choeur), Romain Morello (trombone, choeur), Djamel Taouacht (percussions, choeur).